en savoir plus
  • nous facilitons votre développement

    Le développement international n’est pas réservé aux grands groupes.
    Point n'est besoin non plus de se précipiter de l'autre côté de la planète.
    L’émergence industrielle et la croissance sont aux portes de l’Europe.
    Le Maroc et le Maghreb offrent des opportunités de croissance à votre portée.
    Innovation & Progrès vous aide à transformer ces opportunités en réalité.
    Forte de plus de trente ans d’expérience de développement commercial international et de pilotage de fabrication multisites en environnements industriels multiculturels (Europe & Maghreb), Innovation & Progrès apporte aux dirigeants des petites et moyennes entreprises son expertise et l’assistance opérationnelle nécessaire pour réussir le déploiement, en vente et/ou en fabrication, de leur stratégie de développement.

    nos domaines d'intervention

    développement
    commercial

    Organiser et accompagner votre prospection, préparer et optimiser votre déplacement à l’étranger, rechercher et vous proposer des partenaires, accompagner la mise en votre réseau commercial et/ou votre implantation, etc... en bref, décliner votre stratégie commerciale en plan d'action et être partie prenante comme force d'intervention dans sa mise en oeuvre.

    développement
    productif

    Assister localement et faciliter votre implantation à l'étranger, appuyer l'encadrement local sur le plan opérationnel pour mettre en oeuvre votre stratégie, accompagner votre montée en puissance - mise en place de fournisseurs locaux, etc. -, mesurer l'adéquation de la conduite des opérations avec la stratégie, formuler des recommandations, décliner les décisions en plans d'actions, ...

  • Pourquoi Innovation & Progrès ?

    INNOVATION & PROGRES a été fondée en mai 2010.

    La création d'Innovation & Progrès s'appuie sur plus de 35 ans d’expérience de développement commercial international (Europe, Algérie, Maroc) et de direction industrielle en production multisite (France, République tchèque, Maroc).

    Son domaine d’expertise est l’industrie : les industries métallurgiques et mécaniques (sidérurgie, fonderie, mécanique et travail des métaux) et la distribution spécialisée pour l'industrie (outils coupants, métrologie, abrasion, outillage main, équipement d'atelier, machines, aciers).

    Assistance opérationnelle internationale : Innovation & Progrès est dans l'action et non le simple conseil. Elle assiste les sociétés dans leurs projets pour l'Afrique du Nord et de l'Ouest : exportation, production locale, etc.

    La porte d'entrée proposée privilégiée est le Maroc : grâce à la connaissance et la pratique acquises du tissu industriel marocain, traditionnel comme émergent, grâce aux nombreux atouts du Maroc, pour lui-même et comme tremplin pour l'Afrique subsaharienne, Innovation & Progrès aide à prendre pied sur le second pole mondial de croissance après l'Asie.

    Michel NAUD, créateur d'Innovation & Progrès

  • services overview

    Fusce euismod
    consequat ante

    Lorem ipsum dolor sit amet, conse etuer adipiscing elit, sed diamnonum my nibh eu.ismod tincidunt ut lao reet dolore magn

    Vestibulum iaculis
    lacinia est

    Lorem ipsum dolor sit amet, conse etuer adipiscing elit, sed diamnonum my nibh eu.ismod tincidunt ut lao reet dolore magn

    Donec eget tellus
    non erat

    Lorem ipsum dolor sit amet, conse etuer adipiscing elit, sed diamnonum my nibh eu.ismod tincidunt ut lao reet dolore magn

    Aliquam congue
    fermentum nisl

    Lorem ipsum dolor sit amet, conse etuer adipiscing elit, sed diamnonum my nibh eu.ismod tincidunt ut lao reet dolore magn

  • développement commercial maghreb

    Chacun de ces huit hexagones réalise un focus particulier, pays ou sectoriel ;
    les liens hypertextesdonnent accès à un contenu supplémentaire ; Contactez-nous.

    • MAROC SUPERSTAR

      Pays le plus stable et le plus facile d'accès de tout le Maghreb, le Maroc la superstar...

    • MAROC AEROSPACE

      Depuis quinze ans le cluster aéronautique marocain ne cesse de se développer autour de Casablanca...

    • MAROC AUTOMOTIVE

      Avec les zones franches de Tanger et de Kenitra, avec Renault Nissan et bientôt un second opérateur...

    • OBJECTIF MAGREB

      Maroc, Algérie et Tunisie représentent 70 % du PIB de l'Allemagne pour une population comparable...

    • Tunisie

      L'autre pole, avec le Maroc, pour l'industrie mécanique et aéronautique, dans la triade du Maghreb.

    • Mines & carrrières

      Phosphate (Maroc, Tunisie), Hydrocarbures (Algérie), Fer (Mauritanie), Or (Ghana, Mali, Burkina Faso), etc.

    • Afrique de l'Ouest

      Francophonie, géographie, infrastructures, tout qualifie le Maroc comme tremplin pour l'Afrique de l'Ouest

    • Algérie

      Second PIB d'Afrique grace à son pétrole et son gaz, l'Algérie est un débouché qu'il faut savoir aborder.

  • réussir son implantation au Maroc

    Chacun de ces quatre hexagones réalise un focus particulier, pays ou sectoriel ;
    les liens hypertextesdonnent accès à un contenu supplémentaire ; Contactez-nous.

    • L'IMPLANTATION

      Vendre au Maroc ou Produire au Maroc ?
      Des optiques différentes...

    • OPS MANAGEMENT

      Assistance opérationnelle du dirigeant pour la mise en oeuvre de sa vision...

    • INSERTION LOCALE

      Identifier et optimiser le recours aux ressources locales pour être efficace...

    • AUDIT INTERNE

      Externaliser la fonction d'audit interne est un moyen souple le mettre en place...

  • contact info

    Innovation & Progrès

    31, Rue Guibal
    F - 44000 Nantes
    téléphone :+33 664 085 075 (France)
    téléphone :+212 697 302 763 (Maroc)
    E-mail:contact@innovationetprogres.fr

    prenons contact

    Le message a été envoyé Nous revenons vers vous dès que possible.
  • mentions légales

    Raison sociale : INNOVATION & PROGRES
    Immatriculation au R.C.S. de Nantes sous le numéro : 522 216 910
    Société par actions simpifiée (SAS) au capital de 20.000,00 Euros
    Siège social : 31, rue Guibal, 44000 Nantes
    adresse de courrier électronique : contact@innovationetprogres.fr
    Téléphone : +33 664 085 075

    Hébergement du site innovationetprogres.fr par la Société OVH
    Immatriculation au R.C.S. de Roubaix-Tourcoing sous le numéro : 424 761 419
    Siège social : 2, rue Kellermann BP 80157, 59053 Roubaix Cedex 1
    adresse de courrier électronique : support@ovh.com
    Téléphone : 0 820 698 765

    contact@innovationetprogres.fr

    Déclaration à la CNIL enregistrée sous le numéro 1799973 v 0 du 7 octobre 2014
    Il est ainsi déclaré que le traitement des données collectées sur les clients et prospects de la société Innovation & Progrès est strictement conforme aux règles énoncées dans le texte de référence NS-48 Fichiers clients-prospects qui peut être consulté à l'url https://www.declaration.cnil.fr/declarations/declaration/resumeNorme.action?norme=NS-048

  • EXPORTER AU MAROC

    Pays politiquement le plus stable et le plus accessible de tout le Maghreb, le Maroc est incontournable pour aborder les marchés émergents d’Afrique du Nord et de l'Ouest.

    Le Maroc connaît, sous la direction de son souverain, le roi Mohamed VI, un développement industriel accéléré par des stratégies sectorielles efficaces (aéronautique, automobile, etc.).

    Forte de sa connaissance et de son expérience du marché marocain, Innovation & Progrès vous conseille et vous accompagne dans la mise en place de votre export au Maroc.

    Les principaux atouts du Maroc sont :

    - La proximité géographique : le Maroc est à 14 km (la largeur du détroit de Gibraltar) de l’Union Européenne. Desservie par des vols journaliers de la Royal Air Maroc la capitale économique du Royaume, Casablanca, est à 2h30 de Nantes, 3h00 de Paris, et reliée aux principales autres villes du pays (Bordeaux, Lyon, Marseille, Strasbourg).

    - La proximité linguistique : le français est la langue technique et des affaires.

    - La proximité temporelle : le Maroc est à l’heure GMT (1h00 de décalage avec la France) facilitant la communication avec ses interlocuteurs.

    - La stabilité politique dans un environnement démocratique et apaisé

    - Une culture d’ouverture et de tolérance

    - Une croissance économique récurrente (4,5 % en 2013).

    - Un tissu industriel solide (entre 25 et 30 % du PIB).

    - Une infrastructure logistique développée : réseau autoroutier desservant toutes les grandes zones économiques, réseau ferroviaire développé et se modernisant (TGV Tanger-Rabat-Casablanca en construction), réseau aérien (nombreux aéroports sur le territoire et principal hub aérien vers l’Afrique subsaharienne).

    - La cinquième puissance économique d’Afrique et première destination des investissements directs de l’étranger en Afrique du Nord (35 milliards de dollars en 2013).

    - La meilleure position avancée (Hub) pour pénétrer l’Afrique subsaharienne.

  • LE CLUSTER AERONAUTIQUE DU MAROC

    Le cluster aéronautique marocain est un symbole de la dynamique industrielle du Royaume. Engagé depuis 1999, dopé par le pacte d'émergence industrielle (2009), avec des acteurs tels que les Groupes EADS et SAFRAN, parmi une centaine d’entreprises, avec l'Institut des Métiers de l’Aéronautique (IMA), le secteur continue sa success story avec la création du parc industriel Midparc et du site du canadien Bombardier

    Vous guidant dans l'univers aéronautique marocain, Innovation & Progrès vous conseille et vous accompagne dans la mise en place de votre export au Maroc.

    Au delà du secteur areonautique et spatial au sens strict, les zones industrielles du Grand Casablanca (Sapino, Nouasseur, Bouskoura, Mohammedia, Bouznika, etc.) sont à l'image de cette émergence industrielle du Maroc.

    De nombreuses entreprises, notamment françaises, sous-traitantes des Groupes internationaux implantés localement ou exportant directement leur production du Maroc vers l'Europe, sont installées dans ces zones industrielles, profitant de l'accueil qui est réservé aux investisseurs étrangers et de l'existence d'une main d'oeuvre qualifiée tout en étant bon marché.

    C'est ainsi, comme le souligne Le Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS), qui réunit l’ensemble des opérateurs du secteur, que s'est constitué désormais un tissu industriel diversifié :

    • Assemblage d’éléments de structure
    • Cablage - Connectique
    • Chaudronnerie aéronautique
    • Electricité, électronique
    • Ingénierie – Etudes
    • Maintenance avions et moteurs
    • Matériaux composites
    • Mécanique de précision - usinage
    • Moulage aéronautique
    • Produits chimiques
    • Traitement de surface
    • Tolerie aéronautique
    • Outillage aéronautique
    • Réparation moteurs
    • Traitement des déchets
    • Services - distribution

    Le Marrakech Air Show, créé à l'initiative des Forces Armées Royales Air, et auquel s'accocie le Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales est le rendez-vous biennal du secteur aéronautique marocain, militaire comme civil.

  • LE CLUSTER AUTOMOBILE DU MAROC

    L'inauguration en 2012 de l'usine RENAULT-NISSAN de Tanger signe la véritable constitution d'un cluster automobile au Maroc. Les trois zones franches industrielles de Tanger et la zone franche de Kenitra, en sont la marque de fabrique.

    Plus généralement l'axe Casablanca-Kenitra-Tanger se positionne comme l'épine dorsale du Maroc industriel émergent ; l'infrastructure routière (autoroute) et ferroviaire (ligne TGV en construction) ainsi que les zones industrielles développées l'attestent. Innovation & Progrès vous assistera pour identifier les opportunités de développement et les concrétiser.

    La stratégie du Maroc pour le secteur automobile est explicitée dans le plan Emergence 2009-2015 et s'articule autour de :

    • L'implantation d'équipementiers de rang 2 et 3 attirés par une main d’œuvre qualifiée et à coût attractif
    • L'implantation de l'assemblage de spécialité (poids lourds, bus, cars, …) qui présente un certain potentiel compte tenu des atouts du Maroc relativement aux facteurs clés de succès de ce sous-secteur (fortement consommateur de main-d’œuvre, assemblage de petites séries, etc.)
    • L'attraction d'un second constructeur majeur au Maroc à terme, pour concrétiser le potentiel du Maroc mis en évidence par l'installation du premier constructeur (Renault-Nissan)

    Ceci s’est accompagné de la construction de trois « Instituts de Formation de l’Industrie Automobile » (IFMIA) à Tanger, Kenitra et Casablanca destinés aux équipementiers de Tanger (Tanger Free Zone) et de Kenitra (Atlantic Free Zone) d’une part et à Renault (Somaca à Casablanca et usine de Melloussa à 20 km au sud-est de Tanger et à 30 km du port de Tanger-Med) et à ses sous-traitants d’autre part (Zone Tanger Automotive City, en face de la zone de Melloussa).

    En 2014, le secteur automobile marocain compte 150 entreprises pour un chiffre d'affaires de plus de 4 milliards d'euros et 80.000 salariés. "L'histoire ne fait que commencer", déclarait, le 9 octobre 2014, L'Association marocaine pour l'industrie et le commerce de l'automobile (AMICA).

  • EXPORTER SUR LE MAGHREB

    Le Maghreb compte cinq pays : Algérie, Lybie, Maroc, Mauritanie et Tunisie.

    Algérie, Maroc et Tunisie, avec 369 milliards de dollars de PIB et 82 millions d’habitants, représentent 70 % du PIB de l’Allemagne avec une population équivalente.

    Innovation & Progrès propose aux entreprises qui souhaiteraient commercialiser leurs produits sur l'ensemble de ces trois pays d'étudier cette commercialisation par le moyen de contrat d'agent. L'approche de cette zone doit se réaliser pays par pays.

    En effet, sur le plan économique comme politique, l’unité que suggére l'existence de l'Union du Maghreb n'est que de façade. Symbole entre tous en est la fermeture de la frontière entre Algérie et Maroc depuis 1994 consécutive au différend sur le statut du Sahara marocain. En 2013 des études révélaient que le commerce entre les cinq pays de l’Union du Maghreb Arabe (créée en 1989 mais restée très largement une fiction) ne représentait que 3 % de leurs échanges globaux, ce qui en ferait, d’après l’AFP, la région la moins intégrée du monde. C’est ce qui justifie d’aborder la zone pays par pays. Et c’est cette analyse pays par pays qui conduit à affirmer aujourd’hui que le meilleur tremplin pour l’Afrique, deuxième pôle mondial de croissance après l’Asie d’après la COFACE, est le Royaume du Maroc, tant par les opportunités qu’ouvre son marché propre, que par la porte qu’il représente vers l’Afrique subsaharienne. Il n’empêche que Tunisie et Algérie constituent pour elles-mêmes des opportunités que le candidat à l’exportation ne saurait ignorer.

    C’est en effet le Maroc (105 milliards de dollars de PIB et 33 millions d’habitants) qui est le mieux classé (A4,A4) par la COFACE sur le plan des risques financiers et de l’environnement des affaires. Cela place le Maroc, sur ce point, au même niveau que la Turquie. Néanmoins le niveau de développement du Maroc n’est pas (encore) celui de la Turquie. Il faut dire que le Maroc part de loin. Ses ressources primaires, limitées, sont d’une part le phosphate (premier producteur mondial, mais c’est loin de présenter l’avantage stratégique que procurent le pétrole ou le gaz…) et d’autre part, pour faire court, le soleil. Ce dernier point fait du Maroc un pays agricole florissant et fortement exportateur de produits de qualité, et d’autre part une destination touristique, les touristes étant attirés par le climat, un patrimoine touristique attirant, une population accueillante et une sécurité inégalée au Maghreb – à l’exception de la bande côtière tunisienne -. On ne saurait oublier non plus la mer : avec ses 3500 kilomètres de côte, essentiellement sur l’océan atlantique, le Maroc bénéficie de ressources halieutiques anciennes et prend le tournant de l’aquaculture, en même temps que les côtes constituent un potentiel touristique reconnu. Le pays est néanmoins engagé, sous l’impulsion de son souverain, dans une diversification économique remarquée. Le pacte d’émergence industrielle, les réformes politiques, et des travaux d’infrastructures considérables (autoroutes, lignes ferroviaires à grande vitesse, aéroports, parcs industriels, etc.) font du Maroc la meilleure opportunité pour des entreprises françaises pour pénétrer le marché africain, deuxième réservoir de croissance après l’Asie.

    Premier pays d'Afrique par sa superficie l'Algérie (216 milliards de dollars de PIB et 38 millions d’habitants) est classée (A4,B) sur le plan des risques financiers et de l’environnement des affaires par la COFACE, ce qui, de ce point de vue permet de la considérer comme l’Arabie Saoudite. Comme cette dernière, d’ailleurs, l’Algérie bénéficie de ressources importantes d’hydrocarbure dans son sous-sol (pétrole et gaz) et, de ce fait, de solides réserves en devise. L’Algérie dispose également d’une industrie lourde héritée de sa période d’économie dirigée qui a suivi l’indépendance. L’industrie hors pétrole représente 5 % du PIB (les hydrocarbures représentant 55 % du PIB). L’Algérie souffre d’un poids excessif du secteur public, de lourdeurs bureaucratiques et d’un environnement des affaires incertain, le tout le rendant dépendant de la rente pétrolière. Le potentiel que représente l’industrie algérienne tout comme la solvabilité du pays mérite un investissement commercial qui nécessite patience et savoir faire.

    La Tunisie (48 milliards de dollars de PIB et 31 millions d’habitants) , classée (B,B) sur le plan des risques financiers et de l’environnement des affaires par la COFACE (comme l’Espagne) reste fragilisée par la persistance de tensions sociopolitiques. En première approche elle pourrait sembler un petit marché potentiel comparativement à l’Algérie ou au Maroc. Néanmoins cela masque que si l’industrie représente 5 % du PIB algérien, et de l’ordre de 15 % du PIB marocain, elle représente entre 15 et 20 % du PIB tunisien. En effet, la Tunisie a bénéficié, du fait de son ouverture internationale et de sa proximité avec l’Europe, d’importants investissements étrangers, notamment dans les secteurs aéronautique et des industries mécaniques et électromécaniques, et, avant le printemps arabe l’activité des zones industrielles destinées à l’exportation était comparable à ce qu’elle était à Maroc.

  • LES INDUSTRIES EXTRACTIVES

    Les industries extractives du pétrole, de gaz, et de minerais des pays en développement sont souvent des sociétés étatiques ou filiales de grandes sociétés multinationales parmi les plus importantes du pays. Les procédures régissant les approvisionnements y sont en général strictes, passant par des homologations et des appels d’offres.

    Au Maroc, du fait de l’absence de pétrole et de gaz conventionnels en quantité significative dans le sous-sol, la plus grande société marocaine est l’Office Chérifien des Phosphates, entreprise nationale en charge de l’extraction et de la valorisation du Phosphate.

    En Algérie et en Tunisie ce sont les sociétés pétrolières et gazières nationales qui sont les plus grandes entreprises du pays.

    En Mauritanie c’est la Société Nationale Industrielle des Mines exploitant les mines de fer et à la tête de nombreuses filiales.

    Et il en est de même à moindre échelle au Mali, Ghana, Burkina Faso et dans les autres pays de l'Afrique de l'Ouest ayant des ressources significatives dans leur sous-sol.

    Un avantage de ces sociétés si tant est qu’on propose des produits qui les intéressent et qu’on arrive à rentrer dans les règles, souvent bureaucratiques, qui les régissent, c’est le peu de risque financier encouru, sous réserve bien sûr de respecter très scrupuleusement les procédures requises.

  • S'IMPLANTER AU MAROC

    Pourquoi s’implanter au Maroc ?

    Le Maroc peut séduire l’entrepreneur industriel soit pour y produire à moindre coût à proximité immédiate de ses bases, soit pour y installer une base commerciale afin de servir le marché marocain et les marchés connexes.

    Ces deux préoccupations renvoient à des questionnements différents.

    De façon générale, pour une entreprise industrielle, envisager une implantation productive sera pertinent dès lors que le coût du travail est un déterminant de la compétitivité. Par contre, sur la base de l’expérience, une implantation commerciale sera beaucoup plus rarement une réponse optimale pour développer l’exportation au Maroc et plus généralement en Afrique du Nord et de l’Ouest.

    Innovation & Progrès propose des réponses adaptées à chacun des objectifs poursuivis.

    Implantation productive

    L’avantage d’un atelier localisé au Maroc c’est avant tout la proximité géographique (Casablanca est à 1600 km au sud de Nantes, à 2h30 d’avion par vol quotidien), la communauté de langue (le français est la langue de travail), un décalage horaire réduit (une heure, exceptionnellement deux heures) permettant la communication, une main d’œuvre qualifiée avec un coût compétitif, le tout dans un cadre politique stable avec une culture nationale d’ouverture et de tolérance.

    De plus le pays fait beaucoup d’efforts – notamment en infrastructure et sur le plan fiscal – pour attirer les investissements étrangers : ce n’est pas pour rien que le Maroc est le champion des investissements directs étrangers (IDE) sur le continent africain.

    En résumant de façon « brute de fonderie » : pour un entrepreneur français, une production localisée au Maroc est une production low cost, sécurisée, en français, et à sa porte…

    Innovation & Progrès vous assistera dans la sélection de la localisation la mieux appropriée et vous guidera dans vos démarches.

    Implantation commerciale

    Nous sommes, sur la base de notre expérience, beaucoup plus réservés en matière d’implantation commerciale (de distribution de produits industriels) et y préconisons, le plus souvent, le recours soit à la structure de distribution spécialisée locale soit à l’utilisation d’agents commerciaux introduits sur le marché.

    Innovation & Progrès vous assistera dans la sélection du ou des distributeur(s) correspondant à vos produits et à vos cibles de clientèle utilisatrice.

    Innovation & Progrès pourra également, si cela apparaît pertinent, vous proposer d’être votre agent commercial sur la zone.

  • L'ASSISTANCE OPERATIONNELLE
    DU DIRIGEANT

    Développer avec succès une production localisée sur des sites multiples dans des environnements économiques, nationaux et culturels diversifiés exige d’apporter des réponses adaptées pour le management opérationnel.

    Innovation & Progrès, grâce à ses compétences reconnues* en matière de management et son expérience accumulée en environnement international et multiculturel (Maghreb, Europe centrale), intervient comme relais opérationnel du dirigeant pour établir ou rétablir sur le site les fondamentaux du management et ainsi atteindre les objectifs assignés.

    ___________________________________

    * Michel Naud a été distingué par l’attribution du Jules Verne de l’excellence du management par l’Union des Industries de Loire-Atlantique ; il a été aussi élu « Manager de l’année » de la région Ouest par le jury du nouvel économiste (1996). Il faisait partie du groupe d’experts en flexibilité du travail réuni au ministère de l’industrie en 1995 (sous les ministres Yves Galland – gouvernement Juppé I - puis Frank Borrotra – gouvernement Juppé II -).

  • OPTIMISER LES RESSOURCES LOCALES

    Objectif : articuler au mieux autonomie locale et centralisation des fonctions support.

    Innovations & Progrès, grâce à ses connaissances et expériences du tissu local marocain, vous assistera pour mettre en place ou peaufiner une articulation efficace et efficiente.

    En effet, s’il est souvent plus efficace, dans la phase initiale, de se concentrer sur l’opérationnel et de s’appuyer sur les services support centraux pour le reste, il convient, dans un second temps, de construire tout en la sécurisant l’autonomie opérationnelle du site.

  • EXTERNALISER L'AUDIT INTERNE

    L'audit interne permet de mesurer la maîtrise de ses opérations, d’identifier des pistes d'amélioration et de vérifier l'adéquation du fonctionnement avec la stratégie du dirigeant.

    Sa mise en place, préconisée dans les systèmes de management de la qualité, est souvent un casse-tête pour les PME. Son externalisation est une réponse souple à ce besoin.

    En confiant à Innovation & Progrès, qualifiée pour cela*, les audits internes de ses sites décentralisés, le dirigeant se donnera ainsi les moyens d’une vision claire et de la concrétisation des orientations qu'il aura données par des plans d’action suivis par les entités concernées.

    ___________________________________

    * Michel Naud a été qualifié comme auditeur Qualité suivant le référentiel automobile allemand VDA 6.1. " (Queen's University of Belfast) puis auditeur Qualité suivant le référentiel ISO 9001 (AFAQ/ICA) et formé pour la mise en place d’un système de management de la Qualité suivant le référentiel automobile ISO/TS 16949 (AFAQ).

  • lorem ipsum

    Ligne 432 ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Praesent vestibulum molestie lacus. Aenean nonummy hendrerit mauris. Phasellus porta.
    Fusce suscipit varius mi. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Praesent vestibulum molestie lacus. Morbi nunc odio, gravida at, cursus nec, luctus a, lorem. Maecenas tristique orci ac sem. Duis ultricies pharetra magna. Donec accumsan malesuada orci. Donec sit amet eros. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Mauris fermentum dictum magna. Sed laoreet aliquam leo. Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

    Ligne 433 wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tationa commodconsequat.
    Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie con sequat, vel illum dolore eu feugsem. Duis ultricies pharetra magna. Donec accumsan malesuada orci. Donec sit amet eros. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Mauris fermentum dictum magna. Sed laoreet aliquam leo. Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscingiat nulla facilisis at vero eros et accumsodiodignissim qui blandittatum zril delenit augue.

    Ligne 434 ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Praesent vestibulum molestie lacus. Aenean nonummy hendrerit mauris. Phasellus porta.
    Fusce suscipit varius mi. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Praesent vestibulum molestie lacus. Morbi nunc odio, gravida at, cursus nec, luctus a, lorem. Maecenas tristique orci ac sem. Duis ultricies pharetra magna. Donec accumsan malesuada orci. Donec sit amet eros. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Mauris fermentum dictum magna. Sed laoreet aliquam leo. Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat.

    Ligne 435 wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tationa commodconsequat.
    Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie con sequat, vel illum dolore eu feugsem. Duis ultricies pharetra magna. Donec accumsan malesuada orci. Donec sit amet eros. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Mauris fermentum dictum magna. Sed laoreet aliquam leo. Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscingiat nulla facilisis at vero eros et accumsodiodignissim qui blandittatum zril delenit augue.